OBSECA

L’OBSECA, premier observatoire français de l’éco-anxiété

L’Observatoire de l’éco-anxiété (OBSECA), fondé en 2022 par la Maison des éco-anxieux, en partenariat avec l’OBVECO, a pour vocation de faire l’état des lieux de l’éco-anxiété en France. Combien y a-t-il d’éco-anxieux? De quoi souffrent-ils? A quelle intensité? Qui est concerné? Quels chemins de rémission ou de soins? Autant de questions auxquelles l’OBSECA a l’ambition de répondre pour rendre compte de ce « mal du siècle » dont souffrent un nombre grandissant de Français. Comme nous l’avons en effet montré et publié en septembre 2022, ils y aurait en France 2,5 millions d’éco-anxieux en état de devoir consulter un psychothérapeute ou un psychologue clinicien.

Ce site est un moyen de partager les résultats de nos études avec tous ceux qui sont intéressés par la façon dont les éco-anxieux vivent leur rapport aux enjeux environnement, dans la lignée des études de l’OBVECO (Observatoire des vécus du collapse), fondé fin 2018. Par-delà, il s’agit de cerner en quoi l’éco-anxiété est susceptible d’être un phénomène sociétal et si tel est le cas, d’en mesurer l’ampleur.

Construits de concert avec des scientifiques et des praticiens experts en santé mentale, l’OBSECA  a pour vocation de donner un éclairage raisonné et raisonnable, loin des passions qui agitent les débats d’opinion autour des sujets relatifs à l’environnement et aux vécus qui en découlent. L’OBSECA est le premier observatoire français à étudier l’éco-anxiété de façon objective et clinique, avec une approche diagnostique issue de recherches scientifiques confrontées aux expertises des meilleurs praticiens du soin  du domaine.

Avec les paradigmes et méthodologies propres à la psychologie, l’OBSECA propose des études fondées scientifiquement et des recommandations qui s’inscrivent dans des recherches et publications scientifiques avec pour objectifs de guider praticiens et décideurs, publics ou privés. De fait l’OBSECA se différencie des approches par sondage d’opinion qui ne font que mesurer le « mot » éco-anxiété et non les « maux » des éco-anxieux.

Nos principales questions de recherche sont les suivantes : comment les Français vivent-ils l’évolution des enjeux écologiques ou environnementaux, quel est l’impact de ces derniers sur leur santé mentale ? Pourquoi certains en viennent-ils à devenir éco-anxieux et d’autres pas? Y a-t-il plusieurs profils d’éco-anxieux? Comment résoudre ou bien-vivre son éco-anxiété? L’OBSECA répondra à ces questions, depuis la plateforme de la « Maison des éco-anxieux », qui a pour vocation d’aider les éco-anxieux à dépasser leur éco-anxiété, notamment en les aidant à auto-évaluer celle-ci au moyen d’un questionnaire mis au point avec l’OBVECO.

Par-delà, d’autres interrogations découlent de ces questions. Comment les entreprises  prennent-elles en compte les souffrances mentales et environnementales (ou risques  »psychosocio-environnementaux ») de leurs salariés souffrant d’éco-anxiété ? Quelles réponses les pouvoirs publics apportent-ils aux citoyens, particulièrement aux éco-anxieux?

Nous avons déjà publié certains des résultats de notre étude princeps en plusieurs vagues (démarrée en février 2022, achevée en mars 2023). Vous pouvez les consulter dans la rubrique ci-dessous « Pour en savoir plus ».

Nous vous invitons à prendre connaissance de nos axes de recherche sur ce thème et de nous faire part de vos remarques et de vos suggestions. Et, bien sûr, n’hésitez pas à partager votre vécu quant aux enjeux écologiques ou environnementaux en participant à nos enquêtes !

Ainsi, avec vous, nous contribuerons à mieux comprendre les éco-anxieux et l’éco-anxiété.

Merci,

Pierre-Eric SUTTER, Loïc STEFFAN, Dylan MICHOT.

Pour en savoir plus sur…

La problématique de la définition de l’éco-anxiété et son processus

Notre enquête princeps relative à l’éco-anxiété en France

La façon dont les Français se représentent les enjeux environnementaux (analyse sémantique)

Quand le militantisme écologique mène à la dépression, par-delà l’éco-anxiété…

L’éco-anxiété, un atout pour l’entreprise?

Nos premiers résultats: 2,5 millions d’éco-anxieux en état de devoir consulter un psy

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez nos informations en direct, nouvel article, synthèse et rapport d'étude.

Vous êtes bien inscrit, merci !